SEMENCES

Appel à rassemblement - Pour la défense d’une agro-écologie paysanne. "Stop aux lobbies des semences, des pesticides et des produits pharmaceutiques."



06.05.2014 Deux caravanes, aux départs de Sarlat en Dordogne et de Bourg-de-Péage dans la Drôme iront de débats publics en visites de fermes pendant 4 jours à partir du 8 mai. Elles se rejoindront le dimanche 11 mai à Milly-la-Forêt dans l'Essone. Tous les participants se retrouveront place Edouard Herriot, à Paris (75 007) pour un rassemblement pour la reconnaissance des pratiques paysannes.

Arrivée des Caravanes à Paris le lundi 12 mai
Retrouvons les participants aux caravanes
Place Edouard Herriot (75007, près de l'Assemblée Nationale) à 12h30 :
Rassemblement pour la reconnaissance des pratiques paysannes !



Ces caravanes ont pour objectif d'alerter l'opinion publique au sujet de la Loi d'Avenir Agricole et Forestière actuellement en discussion à l'Assemblée Nationale et au Sénat.
Aujourd'hui, les droits de propriété intellectuelle sur le vivant et la loi sur la contrefaçon fragilisent les actes millénaires de la vie agricole comme la production à la ferme par l'agriculteur de ses semences, de ses animaux ou de ses préparations naturelles destinées aux soins des sols, des plantes, des animaux ou à ses transformations fermières.
Le projet de loi agricole ne s'intéresse pas aux producteurs et récolteurs de plantes médicinales, ne permet pas aux cultivateurs de soigner leurs plantes avec des préparations naturelles ni aux éleveurs de privilégier les soins alternatifs.

Ces Caravanes ont pour objectif de porter à la connaissance des citoyens les revendications suivantes :
►Une exception agricole et alimentaire générale à l'application de la lutte contre la contrefaçon.
► La libre reproduction à la ferme des semences, des animaux et des préparations naturelles en cas de
présence fortuite d'une information génétique brevetée.
►L'autorisation d'utiliser et de commercialiser des préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP*)
hors du champ d'application des lois sur les pesticides qui les interdisent de fait.
►Le droit pour les producteurs vendeur-direct de plantes médicinales d'informer le consommateur sur
tous leurs différents usages traditionnels (alimentaires, nutritionnels, médicinaux, PNPP*, tinctoriaux, etc.)

Elles se veulent le plus large possible car au-delà des jardiniers, des paysans et des collectivités locales, il y va
de l'autonomie de chacun, d'un environnement non pollué, de la santé de tous mais aussi de la souveraineté
alimentaire.


Citoyens, associations, syndicats, représentants de collectivités et élu(e)s rejoignez-nous.

Il est temps de reconnaître les semences fermières et paysannes, les préparations naturelles et les soins alternatifs ! Les décideurs doivent s'affranchir de la pression des lobbies de l'agroalimentaire, sécuriser les alternatives paysannes et protèger les citoyens des scandales sanitaires !

 

Télécharger le dossier de presse complet

 

POUR ALLER PLUS LOIN
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne