OGM

Halte à la biopiraterie !



23.02.2015 A l’appel de la Confédération paysanne, paysans et citoyens se sont retrouvés au Salon de l'agriculture pour dénoncer l’appropriation du vivant par les multinationales. Lors d'une déambulation festive et revendicative, des panneaux « BIOPIRATES » ont été apposés sur les stands de ministère de l'Agriculture, de l'Inra* et du Cirad* (recherche agricole).

Aujourd'hui, un paysan qui partage ses ressources génétiques avec la recherche n'est plus protégé. Un brevet peut être déposé sur un caractère génétique, moléculaire ou biochimique. Le paysan en question peut donc passer du statut de contributeur de la recherche à celui de contrefacteur de la semence, des animaux ou des préparations naturelles qu'il a lui-même sélectionné ! Il s'agit donc bien de piratage !

Plus d'une centaine de brevets sur des traits natifs (existants à l'état naturel) sont déjà déposés en Europe. On peut craindre leur multiplication si rien n'est fait pour les interdire.

Il est temps pour le gouvernement de respecter ses engagements internationaux, en protégeant notre alimentation, les paysans et les communautés indigènes de la biopiraterie. Ça doit être le rôle de la Loi biodiversité !

 

Ci-joint le tract distribué ce jour sur le Salon

Photos de l'action

 

POUR ALLER PLUS LOIN
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne