AGRICULTURE BIOLOGIQUE

Aides à la bio : 2014 rattrapée, et après ?



17.03.2015 Il aura fallu l'annonce d'une manifestation nationale de l'ensemble des paysans bio pour que le ministère trouve le moyen de remplir ses engagements de soutien à l'agriculture biologique. La Confédération paysanne qui, comme le Modef*, avait fortement critiqué l'annonce de diminution de 25 % des aides au maintien, apprécie ce revirement du ministère, mais s'inquiète de voir cette situation se reproduire.

Le ministre annonce que l'enveloppe va continuer d'augmenter, mais les efforts sont à concrétiser : avec 300 000ha de plus prévus pour cette année, ce sont 150 millions d'euros au minimum qui seront nécessaires pour maintenir les aides. Pour la suite, il est à craindre que les financements annoncés (160 millions en moyenne entre 2015 et 2020) ne suffisent pas à maintenir les aides sur des surfaces en augmentation constante.

La situation est d'autant plus critique que certaines régions ne souhaitent plus activer l'aide au maintien sur leur territoire, ou sur une partie seulement. De plus, le plafonnement des aides à la conversion n'a pas été activé par le gouvernement. Il est donc impossible d'assurer aux paysans un montant stable de leurs aides dans les années à venir.

Cette situation d'incertitude n'est pas cohérente avec les objectifs affichés de développement de l'agriculture biologique. On ne peut accepter le recours à des enveloppes exceptionnelles comme outil politique, les paysans bio ont besoin de plus de clarté pour s'approprier des pratiques agroécologiques dignes de ce nom.

POUR ALLER PLUS LOIN
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne