CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 340 - juin 2018
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Beaux moments

Le 26 mai, les Irlandais et les Irlandaises ont permis par référendum l'abrogation de l'interdiction constitutionnelle de l'avortement dans leur pays. Ils ont ensemble défendu la liberté des femmes à disposer de leur corps. Quelle belle victoire, même si cela peut paraître archaïque de fêter cela aujourd'hui !

Je suis fière d'être paysanne, syndicaliste et secrétaire générale de la Confédération paysanne.
Et j'ai envie de dire merci à toutes ces personnes qui m'ont accompagnée sans que j'aie à me poser la question d'être là parce que je suis une femme.

Car je ne me pose jamais la question : je suis femme, mère, compagne d'un côté et paysanne, syndicaliste, en parallèle.

C'est peut-être par mes origines tahitiennes : la sociologue Sandhya Patel écrit dans son mémoire de maîtrise: « A l'époque où les femmes européennes n'étaient rien de mieux que biens et esclaves, les femmes polynésiennes occupaient une position égale à celle de l'homme ».  De nombreuses écritures des premiers observateurs font état de la femme tahitienne et de sa situation bien meilleure comparée à celles d'autres femmes dans d'autres sociétés du 18ème siècle.
Mais j'ai envie de dire merci à tous ces mecs, paysans, qui sont attentifs et à nos cotés pour effacer ces différences, pour réfléchir à améliorer les conditions de travail. Merci à vous, paysannes et paysans, de combattre ensemble ces injustices qui existent et persistent !

De ces combat, on n'en manque pas !

La ferme des 1000 vaches?  Non, c'est l'usine des 1000 vaches : aucune ferme ne peut ressembler à cela !

J'avoue, je n'étais jamais allée constater par moi-même l'ampleur de la chose. Ce mercredi 30 mai, veille de la convocation au tribunal d'Amiens pour 6 militant·es, il a semblé nécessaire au secrétariat national de la Confédération paysanne de tenir une conférence de presse devant cette «prison à vaches » car, nouveauté, le grillage est relevé de barbelés comme dans une prison.
Nous avons fait part de notre indignation pour cette convocation, pour cette injustice !  Comment des lanceuses et lanceurs d'alerte peuvent-ils être redevables face à des personnes qui ne respectent rien ?

Mais c'était top de voir le 31 mai cette foule rassemblée entre le tribunal d'Amiens et cette scène qui a eut tant de mal à trouver sa place. C'était bien de voir autant de personnes gonflées à bloc par cette ambiance festive, militante et syndicale, déterminée, aux échanges si nombreux et riches ! Merci à toutes et tous pour ce beau moment ! Car comme nous le chantait encore sur scène HK et les Saltimbanks, « on ne lâchera rien ! »


Temanuata Girard,
paysanne en Indre-et-Loire,
secrétaire générale de la Confédération paysanne

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
MOBILISATIONS
Projet de loi agriculture et alimentation : la Confédération paysanne mobilisée
en savoir +

Pétition : pour une justice vraiment accessible
Si le projet de loi de programmation de la justice va à son terme, tous les tribunaux seront concernés. Ce projet ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération Paysanne