BOVINS VIANDE : NOS POSITIONS

Un rééquilibrage des aides pour sauver la filière

 

Nos Revendications

 
  • Réorienter la production au plus près de la consommation française. En effet, ce n'est pas dans des fermes industrielles construites de toute pièce ou intégrées, écrasant les marges des opérateurs amont, que l'on doit réaliser cette production mais bien dans les petites et moyennes fermes familiales qui maillent le territoire.
  • Soutenir une politique d'engraissement intelligente (réforme de la PAC* catastrophique sur ce point : exclusion des génisses, plafond trop haut de l'aide aux bovins allaitants…) : l'engraissement des génisses et des bœufs et l'incitation à une bonne finition des vaches de réforme sont entre autres à privilégier par rapport à une production de jeunes bovins, exclusivement destinés à l'export.
  • Demande de coordination et transparence des différents couples marchés/produits de la filière bovins viande sans oublier les produits issus des races laitières. Un indicateur steak hâché est une demande cache-misère. C'est une transparence globale sur les morceaux valorisés et leur destination qui est à construire, notamment au niveau interprofessionnel.
  • Demande d'une stratégie de développement de la qualité des viandes (maturation des viandes…) à privilégier dans la production de viande bovine.
  • Demande de méthode de fixation des prix permettant une couverture en permanence des coûts de production des éleveurs (tunnel de prix Lait transposable) en lien avec une régulation européenne du marché.
  • Demande de transparence des opérateurs aval sur la valorisation de la viande bovine, notamment de la part des coopératives, pour une meilleure répartition des marges au sein de la filière.
  • Sortir de la seule logique de développement export et engager une politique  de substitution aux importations.
  • On demande des politiques publiques de stimulation de la demande en produits locaux. A court terme, le levier de la restauration collective publique pourrait être fortement activé par les pouvoirs publics. La Restauration hors domicile importe en grande quantité mais cette problématique a été peu intégrée dans la table ronde. Cela nécessite un travail de fond sur la relocalisation des filières longues.
 
 
A télécharger
 
 
À TÉLÉCHARGER
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération Paysanne