INTERPROFESSIONS : NOS POSITIONS

Exiger le pluralisme et la transparence

L’application du pluralisme syndical doit se traduire dans la loi en faveur de l’ensemble des syndicats reconnus représentatifs (Confédération paysanne, Coordination rurale, FNSEA*, Jeunes Agriculteurs). La Confédération paysanne souhaite entrer dans les interprofessions reconnues.
La transparence des budgets et des conventions adoptées pour la mise en œuvre des accords étendus. Cette transparence, en principe prévue par la loi depuis 1999, n’existe absolument pas dans les faits, ce qui conduit à considérer que l’opacité du fonctionnement jalousement protégé sert au financement illégal de certaines organisations membres.
Une réforme des interprofessions pour les recentrer sur les relations économiques avec la production et y instituer un réel paritarisme entre la production et l’aval ce qui implique de réunir, dans un même collège, les familles « coopératives » et « industries privées ».
La contestation des CVO* lorsque les accords étendus qu’elles sont censées financer n’apportent aucun service aux producteurs qui y sont assujettis.
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération Paysanne