Home > Nos positions > Une place dans la PAC, vite !
Partager sur :

PORC : NOS POSITIONS

Une place dans la PAC, vite !

Nos revendications

  • Réorienter la production au plus près de la consommation française : davantage d'animaux abattus en France, davantage d'emplois amont et aval. Les problématiques de l'emploi amont et aval sont liées. Eleveurs et salariés des abattoirs ont un sort commun. Il ne s'agit pas seulement de sauver la production mais de sauver les producteurs. Il n'y a que comme ça que le secteur de l'abattage-découpe aura un avenir serein en s'appuyant sur un amont consolidé.
  • Soutenir en priorité les petites et moyennes fermes avec une aide ciblée sur les premier s porcs sortis.
  • Demande de coordination et transparence des différents couples marchés/produits de la filière porcine.
  • Demande d'une stratégie de développement de la qualité des viandes, notamment par une segmentation approfondie du marché. L'adaptation de la production aux demandes du secteur de la charcuterie-salaison devrait également être réfléchie.
  • A court terme, une ouverture de l'intervention publique et du stockage privé pour le porc pourrait être envisagée liée à un engagement de réduction de la production
  • Mise en place à moyen terme de mesures de prévention des crises qui permettent un ajustement de l'offre à la demande. (tunnel de prix garantissant une marge aux éleveurs)
  • Demande de méthode de fixation des prix permettant une couverture en permanence des coûts de production des éleveurs (tunnel de prix) en lien avec une régulation européenne du marché.
  • Demande de transparence des opérateurs aval sur la valorisation de la viande porcine, surtout de la part des coopératives, pour une meilleure répartition des marges au sein de la filière.
  • Sortir de la seule logique de développement export et engager une politique  de substitution aux importations.
  • Des politiques publiques de stimulation de la demande en produits locaux. A court terme, le levier de la restauration collective publique pourrait être fortement activé par les pouvoirs publics. La Restauration hors domicile importe en grande quantité. Cela nécessite un travail de fond sur la relocalisation des filières longues.
  • Demande d'une harmonisation sociale forte pour limiter les distorsions de concurrence entre pays européens, notamment en aval dans les abattoirs (travailleurs détachés, coût du travail comprimé…) => Conditionnalité sociale des aides publiques = 1ère étape du processus

 

A télécharger
 

Y-a-t-il un lien entre les accords de
libre-échange et ma ferme en production porcine ?


Elevage : Les solutions paysannes aux défis d'avenir


Infographie : Imaginons ensemble un avenir pour les éleveurs

español

 

 


 



TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04