VIA CAMPESINA : NOS POSITIONS

Parler d’une même voix pour les paysans et les paysannes du Nord et du Sud

Réforme agraire et eau : La Via Campesina se bat
contre l'accaparement des terres et de l'eau. Elle revendique la mise en œuvre de véritables réformes agraires qui permettront aux paysan(ne)s d'avoir accès au foncier, ainsi qu'à l'eau, ressource indispensable à l'agriculture.
Souveraineté alimentaire et commerce : La Via Campesina est farouchement opposée aux politiques néolibérales imposées depuis 1995 par l'OMC* (lire en page 114). Face à la concurrence généralisée, elle propose la souveraineté alimentaire (lire en page 100) comme alternative.
Droits humains : La Via Campesina se bat pour la reconnaissance des droits fondamentaux des paysan(ne)s. La Via Campesina travaille à la création, par les Nations unies, d'un nouvel instrument juridique garantissant les droits des paysan(ne)s et des personnes vivant dans les zones rurales.
Femmes : La Via Campesina promeut la reconnaissance du rôle et du travail des femmes dans la production agricole et dans la transformation des aliments. La parité femmes/hommes est respectée dans ses instances de concertation internationale et incitée dans ses organisations membres. Depuis 2009, une campagne pour mettre fin à la violence faite aux femmes a été lancée.
Migrations et travailleurs de la terre : La Via Campesina lutte pour améliorer le statut, les droits et les conditions de vie des travailleurs de la terre, et notamment des saisonniers.
Jeunes : La Via Campesina revendique des politiques de soutien à l'installation et au maintien des jeunes en milieu rural afin d'assurer l'alimentation et le futur de notre planète. L'analyse politique des jeunes est un apport fondamental pour l'avenir du mouvement et de l'agriculture. Les jeunes sont incités à contribuer : deux représentants des jeunes participent à chaque réunion du Comité de coordination international de La Via Campesina.  
Biodiversité, ressources génétiques et économie verte : La Via Campesina s'oppose à toute privatisation et commercialisation du vivant (OGM, brevets, marchandisation du carbone et de la biodiversité). Elle milite pour la souveraineté semencière et pour une agriculture paysanne et familiale respectueuse de la biodiversité.
Agriculture paysanne durable : La Via Campesina promeut l'agroécologie comme alternative sociale et environnementale. Ce mode de production peut aussi contribuer à l'atténuation du changement climatique.
 


A télécharger
 


Plus de 15 ans de lutte pour la reconnaissance de la paysannerie dans le système international des droits de l'homme

 

 


Brochure de présentation de la Via Campesina

ACTUALITES SUR LE SUJET
LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
MOBILISATIONS
Projet de loi agriculture et alimentation : la Confédération paysanne mobilisée
en savoir +

Pétition : pour une justice vraiment accessible
Si le projet de loi de programmation de la justice va à son terme, tous les tribunaux seront concernés. Ce projet ...
en savoir +
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne