AGRICULTURE PAYSANNE : NOS POSITIONS

Une alternative à une agriculture destructrice, fondée sur le profit

L'agriculture paysanne propose une alternative face à une agriculture exportatrice, consommatrice de ressource en énergie et en eau, et destructrice en termes d'environnement et d'emplois.
Elle se fonde sur la prise en compte des trois dimensions de la production : sociale, économique et écologique.
Ce principe nous a permis d'élaborer un projet cohérent d'une autre politique agricole qui s'articule autour de quatre points.
La souveraineté alimentaire
Elle doit permettre à chaque pays de produire pour nourrir ses habitants, de leur garantir des produits locaux et de qualité.
La maîtrise de la répartition
Condition indispensable pour que sur l'ensemble des territoires, ici et dans les pays du Sud, des paysannes et des paysans puissent être acteurs dans un développement local, facteur de richesses réparties et partagées.
Le droit au revenu
Chaque paysan doit percevoir un revenu décent, issu en tout premier lieu de la vente de son produit. Les prix doivent prendre en compte le coût de production et la réalité du territoire, avec une compensation lorsque des handicaps naturels ou structurels existent.
Le respect de l'environnement
L'adage est bien connu : « Nous ne sommes pas propriétaires de la terre, nous l'empruntons à nos enfants. »
Tout est dit. Entretien de l'espace, aménagement du territoire, production de qualité, autant d'éléments que nous devons prendre en compte pour une planète vivante et vivable. Des points sensibles existent aujourd'hui tels que l'accès aux ressources naturelles, et plus particulièrement à l'eau. Bien universel, nous nous devons d'en maîtriser et d'en réduire notre consommation pour que chaque être humain ait un réel accès à l'eau, aussi bien en termes de quantité que de qualité.
 

La charte de l'agriculture paysanne
■ Répartir les volumes de production afin de permettre au plus grand nombre d'accéder au métier et d'en vivre.
■ Etre solidaires des paysans des autres régions d'Europe et du monde.
■ Respecter l'environnement en participant du principe : « On n'hérite pas la terre de nos parents, on l'emprunte à nos enfants. »
■ Valoriser les ressources abondantes et économiser les ressources rares.
■ Rechercher la transparence dans les actes d'achat, de production, de transformation et de vente des produits agricoles.
■ Assurer la bonne qualité gustative et sanitaire des produits.
■ Viser le maximum d'autonomie dans le fonctionnement des exploitations agricoles.
■ Rechercher les partenariats avec d'autres acteurs du monde rural.
■ Maintenir la diversité des populations animales élevées et des variétés végétales cultivées.
■ Raisonner toujours à long terme et de manière globale.
 
 

A télécharger

 


L'agriculture paysanne expliquée aux urbains

LE SYNDICAT PRÈS DE CHEZ VOUS
Pour connaître la délégation locale la plus proche :
LA CONF SUR LE WEB
Suivez-nous sur Twitter !Suivez-nous sur Facebook !Google+ Flux rss des communiqués de presse
Mentions légales
Copyright 2012 - Tous droits réservés - Confédération paysanne