Home > Communiqués de Presse > PAC 2014 - La Confédération paysanne au parlement européen pour ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

PAC 2014 - La Confédération paysanne au parlement européen pour défendre l’emploi paysan

18.06.2012

Suite à la publication des amendements du parlement européen sur la PAC*, la Confédération paysanne poursuit ses rencontres parlementaires en quête d'une politique agricole basée sur la souveraineté alimentaire. Porteuse de ses revendications, elle a rencontré Manuel Capoulas Santos, rapporteur du parlement européen chargé des textes « paiements directs » et « développement rural », et lui a fait part de sa déception au regard des amendements déposés.

Derrière une communication positive du rapporteur, se cache un recul des propositions de la commission européenne. Les propositions du rapporteur manquent d'ambition politique et ne répondent pas aux enjeux de préservation de l'emploi et d'une bonne utilisation budgétaire des soutiens. La convergence des aides est assouplie, sa mise en œuvre totale est repoussée. Les coopératives et « autres entités juridiques » sont exemptées de la dégressivité ; qu'en sera-t-il des GAEC et autres sociétés ?
Quant au cofinancement du second pilier qui pourrait être 100 % privé, c'est offrir davantage le monde agricole à l'agro-industrie et aux Monsanto, Syngenta ou Véolia.

Les petites fermes sont très présentes sur le territoire français (plus de 100 000) grâce à leur efficacité économique. Les petits paysans ont fait le choix d’exister en tant que tel et ne veulent pas d'une aumône limitée à 1500 euros, facultative, les excluant de toute autre aide directe. Il est temps de reconnaître le rôle multifonctionnel des petites fermes et de les soutenir. Nous revendiquons une aide forfaitaire, significative et obligatoire, s'ajoutant aux autres soutiens, pour les actifs paysans des petites fermes.
L'obligation de maintien des prairies permanentes doit s’accompagner d’une revalorisation des aides sur ces surfaces liée au maintien de l’élevage. Par ailleurs, Il est indispensable de mettre en place un soutien robuste au revenu des éleveurs de ruminants. La filière a été lourdement touchée par les réformes successives de la PAC* et nous devons la soutenir fortement.

L'emploi est un élément central pour conserver des territoires vivants. Sa prise en compte passe par une dégressivité majeure des aides à l'actif, la mise en place d'une aide aux petites fermes et une revalorisation des soutiens sur les premiers hectares ou UGB*.

La Confédération paysanne poursuit son parcours auprès des rapporteurs du parlement européen sur le projet de réforme de la PAC* et rencontrera Michel Dantin la semaine prochaine.


Contacts :
POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04