Home > Actualités > Guerre de l'eau dans le Marais Poitevin - nous bloquons le ...
Partager sur :
EAU
22.09.2021

Guerre de l'eau dans le Marais Poitevin - nous bloquons le premier chantier des méga-bassines !

22.09.2021 -

Occupation du site de Mauzé-le-Mignon en Deux-Sèvres, lieu de construction d'une des 16 bassines du département.

Ce 22 septembre, 600 personnes, 20 tracteurs et 30 moutons ont envahi le chantier de la première méga-bassine à Mauzé-le-Mignon pour stopper net les travaux en cours. L'action avait lieu à l'appel de la Confédération paysanne, des Soulèvements de la Terre et de Bassines Non Merci, tous mobilisés pour arrêter les projets-pilotes de méga-bassines dans le Marais Poitevin avant qu'il ne soit trop tard.

En effet dans le Poitou-Charentes, des coopératives agro-industrielles tentent de faire main basse sur l'eau dans le but de pérenniser leur mode de production écocidaire : 93 « méga-bassines » dont plus d'une dizaine dans le Marais poitevin - deuxième plus grande zone humide en France - risquent d'être érigées dans les trois prochaines années.
Les « méga-bassines », ce sont des infrastructures de stockage hydraulique de 8 hectares en moyenne, aux allures d'énormes cratères plastifiés, construites pour une poignée d'agro-industriels (4 % des exploitants agricoles) pour pouvoir maintenir l'irrigation intensive de leurs cultures à toutes saisons en pompant dans les nappes phréatiques. Seulement ceci a un cout : ces réserves vont détruire des terres agricoles, assécher les bassins versants, et diminuer les débits des cours d'eau en plein contexte de réchauffement climatique, détruisant la biodiversité et empêchant les autres paysan-ne-s et habitant-e-s d'en bénéficier.
 
Début septembre, des pelleteuses ont débarqué sur la commune de Mauzé-sur-le-Mignon (79) en vue de réaliser le premier des seize chantiers prévus dans le Marais ! Et ce sans attendre la consultation des habitant-e-s ni le résultat des recours juridiques en cours.
 
Alors sans attendre non plus, nous avons contre-attaqué et arrêté les travaux du chantier. Nous ne pouvons tolérer ce passage en force, cette destruction des terres agricoles et cet accaparement de l'eau dans la région au profit de quelques uns.
Aujourd'hui avec cette action nous interpellons le préfet sur sa responsabilité dans cette affaire afin de faire cesser le début des chantiers lancés en toute illégalité. Nous en appelons également au ministre de l'agriculture Julien Denormandie, présent en ce moment même à Niort pour le Congrès de la FNSEA* : il ne peut plus ignorer ce scandale et cette guerre de l'eau que l'agro-industrie a lancé contre le vivant et les habitant-e-s du Marais Poitevin.
 
Paysan-ne-s, habitant-e-s comme militant-e-s du climat, nous faisons et feront front ensemble pour stopper ces projets aberrants de méga-bassines. Nous prévenons les autorités comme les porteurs de ces projets de méga-bassines : notre désobéissance n'en est qu'à ses débuts, et nous irons aussi loin qu'il le faudra pour stopper ces chantiers.
Bassines non merci appelle ainsi d'ores et déjà à une nouvelle mobilisation nationale contre les méga-bassines les 6/7 novembre et à d'autres actions dès les prochains jours et les prochaines semaines.

No bassaran !
 

Contacts presse : 
Nicolas Girod, Confédération paysanne : 06 07 55 29 09
Julien Le Guet, Bassines non merci : 07 67 12 24 97
Léna Lazare, Soulèvements de la Terre : 07 82 24 24 62

Crédits photos : Confédération paysanne
POUR ALLER PLUS LOIN
À TÉLÉCHARGER
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04