Home > Campagnes solidaires > n° 354 - octobre 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 354 - octobre 2019
Editorial
Sommaire Dossier Archives

Editorial

Croire en nous pour gagner la bataille de l’agriculture paysanne !

Nous vivons une accélération sans précédent de l'actualité. Projets de lois, pétitions, manifestations, actions tous azimuts s'entrechoquent, se démultiplient, se superposent, voire se contredisent. Sommet du G7 et accords de libre-échange, urgence climatique, zones de non traitement avec des pesticides, haro sur la viande et l'élevage, conflits autour du loup et de l'ours... les sujets ne manquent pas qui interpellent directement la capacité de l'être humain à gérer son destin à plus ou moins long terme.
Tout le monde pense sa solution comme LA solution et cherche à l'imposer. Dans ce désordre ambiant, rien ne serait plus grave que de se laisser entraîner par un brouhaha d'invectives et stigmatisations réciproques.
Comment ne pas considérer avec une certaine stupeur ce que nous observons :
- Un ministre de l'Agriculture rassurant sur le Ceta - « Je ferai tout pour traiter l'agriculture différemment que le commerce international de voitures » - qui, « en même temps » se réjouit - «Sodiaal n'a jamais autant gagné d'argent que depuis deux ans (1) avec ses ventes au Canada » - quand les éleveurs et les éleveuses n'ont jamais été aussi mal ?
- Un gouvernement qui oscille entre une volonté affichée de lutter contre le changement climatique et la signature de dizaines d'accords de libre-échange à travers le monde ?
- Des polémiques qui enflent sur les zones de protection des riverain·es alors qu'objectivement les seuls humains strictement protégés sont déjà au cimetière (2) ?
- L'insupportable stigmatisation des paysannes et paysans, usagés des pesticides alors même que personne n'a jamais eu l'idée de montrer du doigts les pharmaciens lors de scandales pharmaceutiques ?
- L'offensive généralisée des mouvements végans et antispécistes qui jette le trouble jusque dans notre propre famille syndicale ?
La certitude de plus en plus évidente que nous allons devoir, toutes et tous, apprendre à vivre différemment a pour corollaire une angoisse diffuse qui ronge en profondeur, entraîne la confusion et explique la frénésie qui s'empare de la société.
Dans ce contexte, la sagesse consiste à prendre du recul pour se nourrir de nos fondamentaux. A tous les échelons, de la ferme à l'international, la Confédération paysanne porte un projet de société qui offre des réponses de bon sens. C'est ce que vous découvrirez en vous promenant dans notre dossier, « Les rouages de la Conf' ». Depuis plus de 30 ans, nos relations avec tous les autres, avec l'environnement où nous vivons, avec les générations futures, prouvent la pertinence de nos expertises. L'écoute et le dialogue seront toujours plus forts que la division et les polémiques. Notre congrès, en avril 2019, a défini un axe prioritaire de dynamique syndicale de notre réseau tout entier. C'est dans cette direction que nous trouverons les forces de convaincre que l'agriculture paysanne est une porte de sortie agricole à la crise de civilisation actuelle.

Jean-François Périgné,
paysan de la mer en Charente-Maritime,
secrétaire national


(1) Le Ceta, accord commercial entre l'Union européenne et le Canada, est entré en vigueur provisoirement (en attendant sa ratification par tous les parlements nationaux) fin septembre 2016.

(2) Au 1er janvier, l'utilisation des pesticides sera interdite dans tous les espaces verts, dont les cimetières (mis en application de la loi n° 2014-110 dite loi Labbé)
 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04