Home > Campagnes solidaires > n° 353 - septembre 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 353 - septembre 2019
Editorial Sommaire
Dossier
Archives

Dossier

L'enseignement agricole : pour qui et pour quoi faire ?


Les dossiers sont disponibles en téléchargement trois mois après parution [voir dans la rubrique ARCHIVES]

L'enseignement agricole-maritime-forestier est sous tutelle du ministère de l'Agriculture et regroupe sous sa bannière trois grandes catégories de formations :

-        l'enseignement technique par la formation initiale : de la 4ème aux CAP, Bac pro, Bac techno, BTS ;

-        l'enseignement supérieur-recherche, écoles d'ingénieur, écoles de vétérinaire... ;

-        l'enseignement par la formation professionnelle-formation pour adultes (diplômante ou qualifiante) ;

le tout dans des établissements publics (38 %) ou privés (62 %).

Les formations proposées orientent vers un nombre croissant de métiers dits « agricoles » ou de la ruralité (de l'animalerie au technicien pour méthaniseur ou au « service à la personne »…) dont le but est de fournir les personnels formés pour l'amont et l'aval de l'agriculture : seulement 10 % des élèves deviendront paysan·nes, les autres nouveaux paysan·nes venant des autres univers de formation.

Depuis dix ans, la restructuration est là aussi, à l'œuvre, et les établissements bataillent pour conserver budgets et personnels. Stratégie arithmétique de courte vue si on la met en perspective avec le gigantesque besoin en paysan·nes et autres actrices et acteurs ruraux pour les dix prochaines années. Pourtant ce défi du renouvellement n'est pas pris en compte dans les quatre scénarios présentés l'an dernier aux Etats généraux de l'alimentation par le Centre Etudes et Prospectives de l'enseignement agricole...

Nous, paysan.nes, nous savons que le contingent de paysan.nes nécessaire à la souveraineté alimentaire et au dynamisme de nos bassins de vie ne viendra pas du canal historique agricole qui se vide littéralement. C'est d'un véritable projet social et économique (migratoire ville-campagne) dont il est question et l'enseignement agricole y a toute sa place, avec d'autres formes d'acquisitions des savoirs que nous soutenons, dans des partenariats type espace test, atelier technologique d'agroalimentaire local… Mais pour cela, il faudra rebondir avec inspiration et sortir du « tout employabilité » servant à fournir un salariat adaptable à l'amont et l'aval, comme ces « opérateurs d'unité de production agricole »...

Quant aux futurs paysans et futures paysannes, ils et elles risquent de maîtriser beaucoup mieux les applis et autres outils numériques que l'expérience cognitive de la ferme, de la terre et de ses habitant·es, mais rêver d'attractivité en rognant sur l'agroécologie pour doper l'agropilotage numérique relève d'une prospective peu inspirée…

Dans ce dossier nous découvrirons que, élèves, stagiaires, paysan·nes, enseignant·es et parents, bataillent pour que ce temps long de la naissance d'un paysan puisse commencer avec la formation initiale dans son indispensable mixité sociale, et se poursuive dans tout parcours professionnel ou néo-professionnel.

 

Etienne Heulin, paysan dans le Maine-et-Loire,

représentant de la Confédération paysanne au Conseil national de l'enseignement agricole.

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04