Home > Campagnes solidaires > n° 350 - mai 2019
Partager sur :

CAMPAGNES SOLIDAIRES


Campagnes solidaires est le mensuel de la Confédération paysanne, engagé avec les paysans et les acteurs du mouvement social dans l'émergence d'autres mondes possibles.

C'est un point de ralliement pour ceux qui veulent comprendre les réalités de la vie et des luttes paysannes dans le monde et ici en Europe.

C'est aussi un espace pour ceux qui veulent s'exprimer sur ces réalités et la manière d'agir sur elles.

Informer, c'est contribuer au débat sur les sujets de société tels que les OGM, la sécurité alimentaire et la mondialisation...

Campagnes Solidaires, notre, votre journal, tente chaque mois de restituer les résistances et les espoirs de ces luttes. Nous avons besoin de vous pour continuer ce combat.

Le numéro du mois

n° 350 - mai 2019
Editorial Sommaire
Dossier
Archives

Dossier

Europe : qu’est ce qui mijote ?


Les dossiers sont disponibles en téléchargement trois mois après parution [voir dans la rubrique ARCHIVES]

Le 26 mai , nous élirons pour cinq ans nos 79 représentantes et représentants français au Parlement européen (1). Des élu·es qui décideront des lois européennes proposées par la Commission, en conformité avec les traités et selon les grandes orientations politiques données par les chefs d'Etats et de gouvernement réunis en Conseil européen. La Commission européenne elle même est un collège de  28 commissaires chargés de différents secteurs, avec des directions générales (DG)  et leurs nombreuses et nombreux fonctionnaires chargés de l'exécution des affaires, dans leurs domaines d'actions respectifs (2). Avec plein de monde qui tourne autour : à Bruxelles, on dénombre 20000 lobbyistes inscrits dans le registre officiel !

C'est au sein de cet univers que la Coordination européenne Via campesina (ECVC*) à laquelle adhère la Confédération paysanne porte le fumet puissant de l'agriculture paysanne dans les lieux et les processus où elle s'engage. La réforme de la Pac dans les cuisines pour l'après-2020 est un plat de résistance quelque peu indigeste. L'agriculture dominante cherche à garder la main sur les ingrédients et les casseroles pour maintenir son hégémonie. Son nouvel Eldorado est l'agriculture « intelligente » et la numérisation.

En même temps, les accords de « libre-échange » continuent d'avancer, même avec plus de prudence suite à l'intervention de la société civile pour en dénoncer le dogmatisme libéral et les insuffisances en matière de protection des droits humains, du climat et de l'environnement.
Le foncier fait partie des enjeux cruciaux et ECVC*, avec de précieux alliés, développe l'idée d'une directive foncière européenne pour lutter contre l'artificialisation et la concentration des terres et  l'installation de nouvelles et nouveaux paysan·nes, nombreux, partout.
Le tout dans une Europe inégalitaire où le marché unique – des capitaux , des biens , des services  et des personnes -,  installé sans convergence sociale et fiscale, met en concurrence les travailleuses et travailleurs des différents pays.

Les écrits rassemblés dans ce dossier ne racontent pas tout ce qui se passe dans les cuisines et arrières-cuisines des institutions bruxelloises , ni même tout ce que les militants et militantes de nos organisations y font, mais ils tentent de donner une idée de l'importance des enjeux européens, et donner envie d'y mettre son grain de sel.


Geneviève Savigny,
paysanne dans les Alpes-de-Haute-Provence,
membre du conseil économique et social européen (cf CS n°340)


(1) Sur 705 eurodéputé·es (751 si le Royaume-Uni doit participer à l'élection, faute d'accord trouvé à temps sur le Brexit)
(2) Tout savoir de l'Europe :
https://europa.eu/european-union/about-eu/institutions-bodies_fr
 

TROUVEZ UNE CONF'
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04