Home > Communiqués de Presse > GNIS-SEMAE: un ravalement de façade pour une ouverture en ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

GNIS-SEMAE: un ravalement de façade pour une ouverture en trompe-l’œil !

27.01.2021

Ce matin, le GNIS a organisé un grand show dématérialisé pour présenter son nouveau logo et sa nouvelle dénomination. Quant à l'ouverture aux  « demandes sociétales » mise en avant dans sa vidéo promotionnelle, elle a pourtant brillé par son absence à la tribune et dans les interviewes, qui plus est exclusivement assurées par des hommes !

Si le GNIS-SEMAE prétend s'ouvrir aux semences de ferme et paysannes et aux syndicats minoritaires, Confédération paysanne et Coordination Rurale, il ne les considère qu'en tant qu'utilisateurs des semences vendues par l'industrie semencière

Malgré nos demandes répétées, le GNIS refuse toujours de reconnaître les paysan.nes comme les producteurs de leurs propres semences, libres de les utiliser sans payer des royalties à l'industrie, de les échanger et de les vendre. Ces droits sont pourtant reconnus par l'Assemblée générale de l'ONU* qui a récemment approuvé la déclaration sur les droits des paysans et des personnes vivant en zone rurale[1]

La Confédération paysanne attend donc du GNIS-SEMAE qu'il passe de la parole aux actes et lui accorde dans ses statuts une place en tant que représentant des agriculteurs.trices comme utilisateurs de semences commerciales et aussi comme producteurs.trices de semences de ferme et paysannes. Des semences qui, dans les espèces de grandes cultures, représentent près de la moitié des semences mises en terre chaque année

Cette demande est pourtant bien connue des instances dirigeantes du GNIS-SEMAE et ce depuis de nombreux mois. Sa prise en compte, dans les statuts et dans l'arrêté de nomination, marquerait le véritable changement de paradigme de cette organisation. A ce jour, nous sommes obligés de constater que ni la sélection paysanne, ni la production fermière de semences ne sont vraiment reconnues pour ce qu'elles représentent comme composante essentielle de la production française de semences.


Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Damien HOUDEBINE - Secrétaire national - tél: 06 64 29 17 79
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04