Home > Communiqués de Presse > Fauchage des vignes OGM : la justice a condamné un acte de ...
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Fauchage des vignes OGM : la justice a condamné un acte de lanceurs d’alerte

14.06.2019

La Confédération paysanne tient à apporter son soutien aux 52 faucheurs volontaires condamnés il y a une semaine par la Cour d'Appel de Nancy, alors que ces derniers ont encore la possibilité de se pourvoir en cassation.

Cette condamnation est intervenue après la relaxe prononcée en 2014 par la Cour d'appel de Colmar en 2014. Une relaxe qui avait été annulée par la Cour de Cassation, suite à la saisie du ministère public, occasionnant ce nouveau procès.

Le 15 août 2010, 60 Faucheurs Volontaires venus de toute la France s'étaient introduits sur le site de l'INRA de Colmar pour arracher un essai de ceps de vigne OGM, conduit en plein champ, dont le porte-greffe génétiquement modifié était supposé résister au virus du court-noué.

Ces Faucheurs Volontaires sont reconnus coupables d'avoir pris la défense du bien commun en dénonçant les risques sanitaires, environnementaux et économiques générés par la culture de vignes OGM, rejetées par les consommateurs et l'ensemble des professionnels du vin. Cette décision condamne un acte de lanceurs d'alerte et de désobéissance civile.

La Confédération paysanne souligne l'incohérence de ce jugement : avec raison, la Cour d'appel ne prononce aucune peine contre les faucheurs volontaires, mais absout aussi l'INRA, en ignorant l'illégalité de sa décision de maintenir début 2010 ces cultures d'OGM en l'absence d'autorisation légale.

Pour la Confédération paysanne, le combat contre les OGM est toujours d'actualité. Les attaques contre la récente décision de la Cour de Justice de l'Union européenne sur les nouvelles techniques OGM le montrent bien. Les firmes agissent toujours en force pour introduire des OGM contre l'avis des paysan-nes et des citoyen-nes, qu'ils soient issus de transgenèse, de mutagenèse ou de toute autre technique de manipulation génétique du vivant. Le combat doit donc continuer.


Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Damien HOUDEBINE - Secrétaire national - tél: 06 64 29 17 79
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04