Home > Actualités > Action 1000 vaches : Le ministère choisit la politique de l’autruche
Partager sur :
ELEVAGE
15.11.2013

Action 1000 vaches : Le ministère choisit la politique de l’autruche

Ce matin, une centaine de manifestants comptaient se rendre devant le ministère de l'Agriculture pour montrer leur détermination à ne pas voir aboutir le projet de ferme-usine des 1000 vaches. Les forces de l'ordre étaient présentes en nombre impressionnant pour empêcher la mobilisation pacifique d'approcher du ministère. Ce n'est pas cette politique de l'autruche qui nous fera renoncer à exiger un coup d'arrêt clair et net à l'industrialisation de l'agriculture.

Au même moment, d'autres manifestants se regroupaient devant la sous-préfecture de la Somme à Abbeville. Ces rassemblements pourraient se multiplier si l'Etat continue à expliquer qu'il ne peut rien faire pour empêcher les travaux de la ferme-usine des 1000 vaches de se poursuivre.

Michel Ramery l'a dit à nos amis de l'association Novissen, « si François me le demande, j'arrête ! » Voila une solution bien simple et qui aurait le mérite de rendre la politique menée cohérente. En effet, la Loi d'avenir agricole présentée cette semaine devrait remettre au goût du jour une règlementation qui ne permet pas que de telles installations soient possibles. Comment peut-on laisser faire d'un côté et empêcher de l'autre ?

A l'heure où le « modèle » agro-alimentaire breton, basé sur la production de « minerai » voué à l'export, s'écroule, nos dirigeants le laissent se reproduire alors qu'ils en connaissent les conséquences sociales et environnementales. La Confédération paysanne continuera à se battre pour que cesse l'industrialisation de l'agriculture. Les paysans et la société ne laisseront pas cette ferme-usine voir le jour.


Crédits photos : Mathieu Eisinger
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04