Home > Actualités > Embargo russe : Et si on changeait de disque ?
Partager sur :
INTERNATIONAL
04.09.2014

Embargo russe : Et si on changeait de disque ?

La décision de Vladimir Poutine agite le monde agricole : les réunions s'enchainent, on libère des enveloppes de plusieurs millions d'euros, on retire des tonnes de produits des marchés pour tenter d'éviter la chute des cours… et on continue de vanter la vocation exportatrice de la France. Comme s'il n'y avait aucun rapport entre les deux.

La crise est là, il faut la gérer, cela ne fait aucun doute, et c'est pourquoi nous avons participé à la réunion aujourd'hui rue de Varennes. Il y a urgence à soutenir tous les paysans concernés, sans aucune discrimination. Les mesures de retrait, mises en place par la Commission européenne, ne feront qu'atténuer la crise. En parallèle, le ministre de l'Agriculture semble, lui, voir la solution dans la promotion des produits français à l'export, encore. Mais une politique ne peut pas se faire dans la gestion au coup par coup qui entretient en fait les conditions de nouvelles crises.

A six mois de la fin des quotas laitiers, des mesures de régulation des productions sont essentielles. Elles doivent s'insérer dans une politique de relocalisation, indispensable à la souveraineté alimentaire de chaque Etat. Ce n'est qu'à cette condition que les paysans pourront vivre, partout, de leur métier. Cela nécessite de favoriser une agriculture diversifiée, avec des paysans nombreux, de réfléchir avec les citoyens, pas pour des cours de bourse ou des agences de notation.


Crédits photos : http://commons.wikimedia.org/wiki/File:NZ_Defence_Force_assistance_to_OP_Rena_-_Flickr_-_NZ_Defence_Force_%2819%29.jpg?uselang=fr
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04