Home > Communiqués de Presse > Face à la gabegie d’INTERBEV, le Ministère doit remettre de l’ordre !
Partager sur :

COMMUNIQUE DE PRESSE

Face à la gabegie d’INTERBEV, le Ministère doit remettre de l’ordre !

26.06.2019

La Confédération paysanne a décidé de boycotter les 40 ans d'INTERBEV pour dénoncer les dépenses somptueuses mobilisées pour cet événement alors même que la crise que traversent les éleveurs et les éleveuses perdure.

Cette débauche de moyens traduit l'inconséquence avec laquelle les dirigeants de l'interprofession gèrent ses moyens de fonctionnement qui, faut-il le rappeler, proviennent en grande partie des « cotisations volontaires obligatoires » (CVO*) versées par les éleveurs et éleveuses. Ces derniers sont en droit de demander des comptes sur la façon dont cet argent est utilisé. C'est pourquoi, cet après-midi lors de l'assemblée générale d'INTERBEV, la Confédération paysanne a voté contre les comptes 2018, qui font état de plusieurs dizaines de millions d'euros en report à nouveau, destinés à être résorbés par des dépenses supplémentaires dans les prochaines années et par des jeux comptables.

Or, le dernier arrêté ministériel rendant la « CVO* INTERBEV » obligatoire prendra fin au mois de novembre prochain. En effet, l'année derrière, le Ministère a refusé de le renouveler pour trois ans comme habituellement, en raison notamment des immenses réserves financières amassées par l'interprofession.

Au regard de l'incapacité de l'interprofession à utiliser cet argent pour résoudre la situation catastrophique des revenus en élevage et des dépenses scandaleuses pour fêter ses 40 ans, la Confédération paysanne demande au Ministre de l'Agriculture de ne pas renouveler cet arrêté et de rendre donc facultatif le paiement de cette CVO* par les éleveurs et les éleveuses, plutôt que de cautionner ces dépenses questionnables.

Le Ministère, qui a fait le choix de confier aux interprofessions l'application de la loi EGALIM notamment sur la question du revenu paysan, doit agir en conséquence pour combler le fossé qui existe entre la réalité des éleveur-euses et celle de leur interprofession.


Contacts :
Nicolas GIROD - Porte-parole de la Confédération paysanne - tél: 06 07 55 29 09
Denis PERREAU - Secrétaire national - tél: 06 98 53 76 46
Caroline NUGUES - Chargée de communication - tél: 06 95 29 80 78
POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04