Home > Actualités > OURS, LOUPS: Les éleveurs bloquent l’accès à Andorre
Partager sur :
LOUP
02.12.2017

OURS, LOUPS: Les éleveurs bloquent l’accès à Andorre

Les éleveurs de la Confédération paysanne de toute la France bloquent la Nationale 20 au niveau du péage de Pamiers (Ariège) en direction d'Andorre et de l'Espagne.


 

La crise que vit l'élevage pastoral en France est profonde. L'année 2017, s'est déroulée sous la pression des attaques d'ours (1200 victimes) et de loups (10000 victimes).

Aucune réponse satisfaisante n'est apportée par l'État, malgré l'occupation de la DREAL* de Toulouse hier. En actant l'objectif de 500 loups dans le plan 2018-2023, l'État acte la disparition de l'élevage de plein-air. Combien restera-t-il d'éleveurs à la fin du quinquennat ? Là, par contre, aucun objectif n'est posé.

On voudrait nous faire croire à une vision étriquée de la biodiversité. La seule présence de loups et d'ours n'est pas garante de la biodiversité. Elle englobe des sols vivants, des races locales et des paysages diversifiés, façonnés par nos pratiques. L'agriculture paysanne contribue de manière essentielle à la diversité de ces milieux.

Les éleveurs demandent à être protégé par l'État et l'autorisation de se défendre en cas d'attaque. Nos élevages ne doivent pas être le garde-manger des espèces sauvages

Nous exigeons de pouvoir continuer à élever nos animaux en plein-air. Nous attendons des réponses et des engagements de l'état pour faire baisser la prédation sur nos troupeaux.


POUR ALLER PLUS LOIN
TROUVEZ UNE CONF'
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Mentions légales
Copyright 2018 - Tous droits réservés - Confédération paysanne
104 Rue Robespierre, 93170 Bagnolet - Tél +33 1 43 62 04 04